Et de 4 pour G2 E-sports !

Cela n’était encore jamais arrivé. L’écurie espagnole G2 eSports remporte, avec la manière, un quatrième titre d’affilé à l’occasion de la finale européenne du Summer Split de League of Legends. L’équipe Misfits n’a certes pas démérité mais le résultat est sans appel : 3-0 en faveur de G2 eSports.

Pourtant, les 10 000 personnes présentes dans les travées de l’Accor Hôtel Arena semblaient toutes entières acquises à la cause des joueurs de Misfits. La présence du joueur français, Hans sama, au sein de l’écurie au lapin blanc n’y est certainement pas étrangère. Le jeune prodige, qui fêtait la veille ses 18 ans, a d’ailleurs vu l’ensemble du public lui entonner un joyeux anniversaire. Certainement le meilleur souvenir de la journée pour lui.

Mais il en faut plus pour décontenancer PerkZ et ses coéquipiers. Le midlaner de l’équipe espagnole est sans aucun doute le MVP de cette finale grâce à une performance de haute volée. Que ce soit avec sa LeBlanc où son impressionnant Lucian (10/2/4 lors de du deuxième match), il a posé d’énormes problèmes à ses adversaires. Son opposant direct, PowerOfEvil, n’a jamais su trouver la faille avec sa Orianna qu’il a pourtant sélectionné lors des trois matchs. Mithy, le support de l’équipe vainqueur ne fut pas en reste avec une remarquable prestation avec son Alistar.

Si, sur les phases de lane et lors des teamfights, l’équipe néophyte en LCS qu’est Misfits a joué quasiment à jeu égale avec son opposante, c’est bien la stratégie et le decision making qui ont fait la différence dans cette confrontation. Un exemple notable est le choix de l’équipe Misfits de sacrifier leur inhibiteur bot side dans l’espoir de pouvoir prendre le Nashor, chose qu’ils ne parviendront pas à faire malgré leur supériorité numérique.

Cependant, en dépit de cette lourde défaite, la team Misfits est tout de même qualifiée pour les Worlds grâce aux points accumulés lors du Spring Split puis du Summer Split. Elle retrouvera fin octobre en Chine son bourreau, G2 eSports, également qualifié grâce à cette ultime victoire. Un troisième ticket européen pour les championnats du monde est à décrocher. Il sera attribué au vainqueur d’un tournoi de qualification intercontinental.